Hilbert Investment Solutions

Vers un taux mondial d’imposition sur les sociétés

Le graphique de la semaine

Vers un taux d’imposition mondial sur les sociétés

Les ministres des finances du G7 sont parvenus à un accord historique sur l’impôt sur les sociétés, en vertu duquel les sept pays approuveront un taux minimum de 15%, quel que soit le lieu où se trouve leur siège. Cet accord vise à obliger les grandes multinationales à payer des impôts là où ils vendent leurs biens et services.

L’idée produit structuré d’Hilbert Investment Solutions


Après avoir été extrêmement impacté par la crise du Covid, Publicis a rebondi plus vite que prévu et poursuit sa hausse sur le CAC 40 avec une action qui tend vers les 57€, et qui a pour objectif les 60€ (sommet historique du 26 juin 2017). CEtte croissance est due au tournant pris par le groupe dans le marketing digital afin de mieux accompagner ses clients dans la transformation numérique face à l’émergence de concurrents puissants, notamment Facebook ou Google. Les analystes sont confiants sur la hausse du titre: Kepler Cheuvreux, HSBC, Exane ou encore Barclays conseillent l’achat.


La phrase de la semaine

“Il est essentiel de faire appliquer nos règles concurrentielles aux géants du numérique qui exercent leur activité sur notre territoire.”

Bruno Lemaire s’est réjouit de l’amende de 200 millions d’euros infligée à Google par l’Autorité de la Concurrence française. En cause, les pratiques de la société américaine sur le marché de la publicité en ligne. En plus de cette sanction, Google s’est entendu avec l’Autorité de la concurrence sur certaines solutions pour améliorer le marché de la publicité en ligne, dont il est l’un des acteurs dominant.


Le fait de la semaine

Depuis le 1er juin, YouTube a modifié ses conditions d’utilisation. De la publicité est dorénavant diffusée avant chaque vidéo, y compris pour les chaînes non monétisées. Ces dernières n’ont droit à “aucun paiement” de la part de YouTube. A moins d’adhérer au programme de partenariat de la plateforme. Dans ce cas, YouTube reverse environ 50% des revenus publicitaires générés. Avec 400 heures de contenus mis en ligne chaque minutes sur YouTube, la plateforme attisait depuis longtemps la convoitise des annonceurs. Au programme de la newsletter, l’idée produit structuré d’Hilbert Investment Solutions avec cette semaine l’action Publicis en sous-jacent.