Hilbert Investment Solutions

Les bénéfices des fabricants de vaccins à la loupe

Le graphique de la semaine

Les bénéfices des fabricants de vaccins à la loupe

La rentabilité des vaccins contre le Coronavirus est sous le feu des projecteurs. Depuis les déclarations de Joe Biden, favorable à une levée des brevets sur les vaccins. Les rapports financiers montrent que tous les fabricants ont vu leurs bénéfices augmenter, et parfois largement, depuis le lancement des vaccins. Pour Johnson & Johnson et Pfizer, géants de l’industrie, ces augmentations ont été moins significatives que pour les “plus petits” Moderna et AstraZaneca qui a plus que doublé ses bénéfices. 

L’idée produit structuré d’Hilbert Investment Solutions


La croissance soutenue des activités de marchés de la Société Générale lui ont permis de publier des résultats trimestriels meilleurs qu’attendus. Pour poursuivre dans cette voie, la Socgen a présenté lundi à ses investisseurs sa stratégie sur le moyen terme, qui consiste à améliorer sa rentabilité et à réduire les coûts de ses activités de BFI en effectuant un rééquilibrage progressif et cohérent du poids des métiers. Aussi, après s’être retiré des matières premières, Société Générale est en discussion avec Amundi en vue de lui céder sa filiale de gestion d’actifs Lyxor.


La phrase de la semaine

“Le masque pourrait entrer dans les habitudes, notamment en période de grippe”.

Jean Castex a reconnu que la France semblait en passe de sortir durablement de la crise du Covid 19. Il a également estimé que certaines mesures mises en place pour endiguer l’épidémie devraient s’installer durablement dans les habitudes des Français, et du monde occidental plus généralement, évoquant en l’occurrence le port du masque. 

Olivier Véran a lui souhaité que l’obligation du port du masque en extérieur soit levée le plus tôt possible. Il a évoqué cet été comme possible délai. 


Le fait de la semaine

La FDA, l’autorité sanitaire aux Etats-Unis, qui délivre les autorisations de mises sur le marché de l’ensemble des médicaments destinés à ce pays, a donné son feu vert pour étendre l’utilisation du vaccin Pfizer/BioNTech aux adolescents de 12 à 15 ans aux USA. Une étude est actuellement en cours chez les moins de 12 ans et les laboratoires ont annoncé qu’ils espéraient faire une demande pour la population de 2 à 12 ans dès septembre.

Selon Moody’s les chiffres d’affaires du secteur devraient progresser de 4 à 6% en 2021, contre 2 à 4% initialement prévu.